LA DIASPORA INTELLECTUELLE CAMEROUNAISE DOIT IMPÉRATIVEMENT ETRE AU CŒUR DE LA PERSPECTIVE DU DÉVELOPPEMENT AU CAMEROUN

Posted by Ibrahim Zakari
Category:

 

La décentralisation au Cameroun nécessite pour sa mise en œuvre optimale la fédération de toutes les énergies y compris celles des Camerounais de la diaspora qui représentent une opportunité pas suffisamment explorée pour faire respirer nos collectivité territoriales,   “Depuis 2005, nous avons vite compris l’intérêt que nous trouverions à impliquer directement les membres de la diaspora dans la dynamisation de l’économie communale et plus globalement du développement local ; à la suite des interpellations du Chef de l’Etat Son Excellence Paul BIYA en direction de ses concitoyens de tous les horizons”  C’est dire que le  Président  Paul BIYA  a toujours  été  convaincu des  atouts  de  la  diaspora.  C’est  ainsi  que,  lors  de  la  visite  qu’il  a effectuée  en  France    le  24  juillet  2009,  le  Chef  de  l’Etat  a  déclaré qu’il  veut  et  je  cite    «  voir  la  Diaspora  participer  au  développement du  Cameroun  ».  Fin de citation.  de soutenir les projets de développement locaux , à s’installer dans les collectivité territoriales . Nous incitons à l’investissement productif, au renforcement institutionnel des mairies et au développement des infrastructures socio-économiques au sein des communes camerounaises. Le Forum de la Diaspora repose sur des bases institutionnelles et opérationnelles bien pensées.                                                                                                                  Au plan institutionnel et normatif, le Président Paul BIYA  a créé, en Juillet 2005,  une Division des Camerounais à l’Etranger au sein du Ministère des Relations Extérieures.   Le 22 avril 2013, le Chef de l’Etat a transformé cette division en Direction des Camerounais à l’étranger, des Étrangers au Cameroun, des questions migratoires et des Réfugiés.  Par ailleurs, il convient de rappeler que, depuis 2011, le droit de vote lors de l’élection présidentielle a été accordé aux  Camerounais  vivant à l’étranger. L’accès à l’information, en ce qui concerne les créneaux et filières porteurs, le marché, les concurrents, les sources de crédit, les statuts juridiques et fiscaux, etc., s’avère crucial pour tout entrepreneur qui veut tirer profit des opportunités offertes par son environnement, mais aussi identifier à temps les menaces. Or, les migrants du fait de leur éloignement ont du mal à appréhender ces aspects. Ils restent aussi peu informés des possibilités d’appui et des dispositifs existants. Ils ont également du mal à trouver des intermédiaires de confiance qui les aident à préparer leur retour sur le plan psychologique et commercial pour être en mesure d’absorber le « choc culturel » du retour au pays et mener leur projet de façon optimale dans le contexte local.

Nous ne devons pas laisser le Gouvernement s’y avancer tout seul. Un nouveau dispositif au service des camerounais résidant à l’étranger  vient de voir le jour : un numéro vert, téléphone / whatsapp 00237 699 024 118 mis en place par le Centre de Commerce Extérieur et des Relations Extérieures, joignable douze heures par jour, disponible en  langues (  Français et Anglais)« Chaque camerounais  pourra appeler pour, par exemple, se renseigner sur les papiers dont il aura besoin, ou le suivi juridique et administratif des dossiers sans avoir à se déplacer »C’est alors que le développement durable de notre pays  le Cameroun sera possible et son avenir meilleur dans les prochaines décennies. Chacun d’entre nous a sa partition à jouer dans cet effort global pour la prospérité de notre chère patrie.